Ma démarche

Mon aventure lainière commence en 2004 par une rencontre avec l’association ATELIER-Laines d'Europe sur un salon puis lors d’un stage d’initiation à la laine et au filage à Chantemerle (Hautes-Alpes). Depuis, mon parcours est ainsi jalonné de ces rencontres qui permettent de se former au fil des ans : associations, lainiers, expert-lainiers, artisans ou de nombreux passionnés… Mais il aura fallu bien du temps avant qu’un projet professionnel ne prenne forme.

C’est mon arrivée en Auvergne et la découverte des brebis Noire du Velay qui m’a poussée à tenter l’aventure un peu plus loin. On me disait que c’était une laine qui ne valait rien parce qu’elle ne prenait pas la teinture. Pourtant, sa couleur d’un profond brun-noir m’a attirée et donnée envie d’en faire quelque chose. J’ai donc pris contact avec le négociant et les éleveurs du coin pour faire une petite récolte, le minimum pour aboutir à une première production. L’année suivante, j’ai rencontré une autre brebis de la région : la bizet dont la couleur beige ajoute une nouvelle tonalité à ma gamme. Il était d’ailleurs grand temps que la saison de tonte recommence, la demande était au rendez-vous et mes étagères étaient vides…

Ma ligne directrice était trouvée ! Me spécialiser dans les races spécifiques d’Auvergne afin de mettre en valeur ce qui était habituellement considéré comme un défaut : leurs nuances colorées inimitables.

Je suis donc lainière depuis le début de l’année 2013. Mon travail commence le jour de la tonte lorsque je me rends chez les éleveurs de la région avec ma table de tri (et de grandes bâches !) sous le bras. J’effectue un tri de chaque toison basé sur un cahier des charges prenant en compte des critères tels que la propreté, la longueur de mèche, la couleur, la présence de jarre, l’épaisseur… Les laines sélectionnées sont ensuite acheminées auprès de tout un réseau d'entreprises choisies pour leur proximité et leurs savoir-faire spécialisé : lavage, cardage, filage, tissage, tricot...

Je maitrise la transformation de ma matière, des moutons jusqu'au produit fini.

Les produits

Je récolte des laines naturellement colorées directement chez les éleveurs. Ces laines, issues de races spécifiques d’Auvergne (Noire du Velay et Bizet) sont triées et sélectionnées avec soin toison par toison pour développer une gamme naturelle de produits textiles 100% pure laine vierge.

  • Fil à tricoter : disponible en 3 coloris (brun-noir – beige – gris) et en 4 titrages permettant de les travailler des aiguilles n°2 aux aiguilles n°6.
  • Laine cardée : disponible en conditionnement de 1,5kg, 1kg, 500g, 100g et en 3 couleurs (brun-noir – beige – gris).
  • Tissu au mètre ou drap de laine : disponible en 400g/m2 ou 500g/m2 et en 3 coloris (brun-noir – beige – chevron).
  • Kit à tricoter pour débutants pour confectionner un ensemble de guêtres et mitaines.
  • Chapeaux feutrés de la taille 56 à la taille 60.
  • Plaids tissés : 150 x 200 disponibles en brun-noir – beige – motifs fantaisie.
  • Semelles en feutre : pour tout les pieds du 23 au 48.
  • Fil à tricoter : disponible en 3 coloris (brun-noir – beige – gris) et en 4 titrages permettant de les travailler des aiguilles n°2 aux aiguilles n°6.
  • Laine cardée : disponible en conditionnement de 1,5kg, 1kg, 500g, 100g et en 3 couleurs (brun-noir – beige – gris).
  • Tissu au mètre ou drap de laine : disponible en 400g/m2 ou 500g/m2 et en 3 coloris (brun-noir – beige – chevron).
  • Kit à tricoter pour débutants pour confectionner un ensemble de guêtres et mitaines.
  • Chapeaux feutrés de la taille 56 à la taille 60.
  • Plaids tissés : 150 x 200 disponibles en brun-noir – beige – motifs fantaisie.
  • Semelles : pour tout les pieds du 23 au 48.

Une qualité certifiée

Une attention particulière est apportée à l’origine et à la traçabilité des produits en signant la charte d’ATELIER-Laines d’Europe :

  • Utiliser une matière première locale
  • Contribuer à la maîtrise complète de la filière
  • Constituer un réseau d’entraide à tous les niveaux
  • Aucune personne participant à la transformation ne doit subir une quelconque exploitation
  • Promouvoir les produits par un label de qualité garantissant l’origine précise des matières
  • les lieux de transformation et les méthodes de travail

Les stages et animations

Chaque automne-hiver est l’occasion d’organiser un programme de stage (stages supplémentaires sur demande le reste de l’année) : connaissance de la laine, feutre, filage, teinture végétale, tri sur chantier de tonte… Je m’appuie sur un réseau de professionnels aussi bien en interne qu’en externe afin de trouver les intervenants les plus adaptés à chaque stage. Ces formations sont orientées à la fois sur des techniques de transformation pour diffuser des savoirs faire auprès du grand public qu’auprès des éleveurs et des professionnels afin qu’ils puissent acquérir des connaissances sur la matière qu’ils produisent et développer leurs savoirs.

Quel bonheur de voir une éleveuse arriver avec la laine dont elle ne pensait rien pouvoir faire et repartir étonnée et ravie d’avoir pu confectionner un objet avec !

Je propose en parallèle des animations et démonstrations pour les écoles, des centres de loisirs, des fêtes ponctuelles… Les enfants pourront par exemple découvrir l’histoire de ma rencontre avec le dragon habitant dans le volcan voisin, comment il a un jour toqué à ma porte pour me proposer un troc : les secrets des brebis colorées contre la fabrication d’un pull bien chaud pour faire face à l’hiver auvergnat. Toutes ces interventions ont pour but de sensibiliser à la matière et à sa diversité et de faire découvrir le parcours de la laine de la toison brute au produit fini.